La confiance en soi, le saint graal à portée de main ?

La confiance en soi, voilà une expression que l’on entend tout le temps, que se soit en coaching en cabinet ou lors des préparations mentales. Mais concrètement, la confiance en soi, qu’est-ce que c’est ? Comment fait-on pour avoir confiance en soi ?

La confiance en soi, qu’est ce que c’est ?

Quand on devient coach, on apprend à écouter ses clients et à comprendre ce qu’il y a derrière cette demande si courante “je veux avoir confiance en moi”.

En fait, il s’agit d’un ressenti, c’est la sensation d’avoir confiance : en soi, en son corps, en sa technique. Quand cette sensation est absente, elle laisse place au doute “est-ce que je vais y arriver ?”

Si on regarde plus dans le détail, le manque de confiance n’est qu’un symptôme. On peut dire la partie visible de l’iceberg. Et derrière, se cache souvent une cause sous-jacente, que je préfère appeler le “déclencheur”.

Quelques exemples courants :

  • l’estime de soi : c’est à dire la valeur que l’on se donne
    • ex : un sportif pense qu’il ne vaut rien, qu’il est nul
  • le manque d’expérience
    • ex : un sportif débutant ou qui a fait peu de compétition
  • la peur
    • ex : peur de gagner, de perdre, de rater, de tomber…

Le manque de confiance en soi peut aussi venir d’autre chose, impossible de faire une liste exhaustive. On va dire que dans 80% des cas on se trouve dans les exemples évoqués ci-dessus.

Lorsqu’il n’y pas de problème, la confiance vient tout simplement au fil du temps avec l’expérience, l’entrainement, les compétitions répétées.

Comment agir sur la confiance en soi

Au moment où j’ai écris cet article, j’ai eu une conversation avec des amis thérapeutes. Il y avait un sujet qui faisait débat, est-ce qu’on doit résoudre le symptôme du client ou est-ce qu’on doit l’aider à résoudre la cause ?

Certains pensent qu’il est préférable de résoudre la demande explicite, c’est à dire le symptôme, d’autres la cause !

Pour ma part, je pense qu’il faut résoudre les deux :

  • travailler sur le sentiment de confiance en soi
  • résoudre le problème sous-jacent (s’il y en a un !)

Pour coller au thème de cet article, on va mettre de côté les causes citées, qui feront l’objet d’articles spécifiques.

Focalisons-nous sur la confiance en soi. A votre avis, est-ce qu’on peut l’influencer ?

Une technique simple et efficace

Si je vous disais qu’il ne faut pas plus de 30 secondes pour ressentir de la confiance en vous, vous ne me croiriez pas. C’est encore moins entendable lorsqu’on recherche ce Saint Graal depuis des années.

Alors, passons à la pratique. Comme d’habitude, pas besoin de me croire pour le moment, TESTEZ plutôt ceci :

  • Mettez-vous debout
  • Vous allez vous poser une question, à laquelle vous allez répondre sans réfléchir. Vraiment en mode “pas de cerveau”
    • Sur une échelle de 1 à 10 (1= pas du tout ; 10 = beaucoup), la confiance en vous est à combien maintenant, là tout de suite dans votre corps, vous êtes à … ?
  • Parfait, passons à la suite
  • Toujours debout, jouez le rôle d’un dépressif
    • Tenez-vous les épaules rentrées
    • Le dos voûté
    • Le regard bas
    • Les pensées négatives
    • etc… Faites du mieux que vous pouvez pour jouer le rôle d’un dépressif
    • Et quand c’est VRAIMENT fait
      • Redonnez une note de 1 à 10 maintenant, tant que vous vous tenez comme ça, notez le ressenti présent
  • Parfait, sortez de ce personnage…
  • Toujours debout, vous allez :
    • Mettre les bras en l’air
    • Le plus haut possible
    • Comme si vous aviez gagné
    • Tenez-vous droit
    • Si vous avez envie, vous pouvez aussi sauter en l’air
    • Et quand c’est VRAIMENT fait :
      • Redonnez une note de 1 à 10 maintenant, tant que vous vous tenez comme ça

Alors ????? 🙂

Si vous avez bien suivi ces directives à la lettre, la note a dû baisser pour remonter à la fin de l’exercice, très souvent au-dessus de la note initiale.

NB : Les notes n’évoluent pas de la même manière pour tout le monde. Et c’est normal. Par exemple, certains passeront de 1 au début à 9 à la fin. D’autres, juste de 3 à 4. S’il ne s’est rien passé, c’est en général que l’exercice est mal fait. Refaites le en prenant le temps qu’il faut pour bien appliquer chaque directive. Et si malgré cela, ça ne marche pas, de nouveau appelez GUINESS pour un record, car vous êtes probablement hors norme 🙂

Comment est-ce possible ? La magie ?

Rien de tout ça. C’est la relation entre votre corps et votre esprit. Si vous vous tenez comme un dépressif, vous aurez tendance à ressentir les émotions associés. Si vous vous tenez comme un vainqueur, un battant, vous aurez tendance à ressentir les émotions associées… dont fait partie la confiance en soi.