Technique de la visualisation pour se programmer grâce au processus de l’imagerie mentale

La visualisation est un outil très puissant. Elle est utilisée dans la préparation mentale, en hypnose et en sophrologie. Aussi appelé “imagerie mentale”, il s’agit du pouvoir que nous avons à imaginer un événement ou un geste.

Que se soit un geste technique de quelques secondes ou une épreuve de plus d’une heure, cette technique est idéale pour se programmer à la réussite. Par un processus inconscient, le fait de les imaginer les rends envisageables… puis possibles… et enfin tend à les concrétiser. 

A quoi sert la visualisation aka l’imagerie mentale ?

Grâce à notre imagination et à notre mémoire, on peut se voir en train de réaliser des tâches. A la fois des choses que nous avons déjà faites mais aussi que nous n’avons pas encore réussies.

Cette technique est très utile pour montrer à notre corps et à notre cerveau de quelle manière on veut que l’événement se déroule (ou que le geste prenne forme).

En fait, on explique à son inconscient, un peu comme à un enfant de 8 ans, comment ça va se passer. Et pour faire ça, on lui montre un film “pédagogique”. C’est une forme d’apprentissage.

La technique est simple. Dans les grandes lignes, il suffit de fermer les yeux et d’imaginer.

Quelle efficacité ?

Plutôt que de chercher des arguments pour vous convaincre, je vais citer un extrait d’une interview de Novak Djokovic, après avoir gagné son 7e open d’Australie en jouant un tennis quasi parfait : “j’avais visualisé que je pouvais jouer de cette manière là ».

Pourquoi ça marche ?

Cette technique est très puissante car elle utilise plusieurs leviers :

  • nos neurones miroirs, qui nous permettent de reproduire ce qu’on voit
  • les croyances, si on se met à croire que quelque chose est vrai, alors toutes nos actions vont dans ce sens
  • donner une direction à notre corps et à notre inconscient

Quand on fait cette technique, on fait pareil qu’un skieur alpin ou d’un VTTiste qui regarde dans la direction qu’il souhaite prendre. Et par la même occasion, il évite de regarder là ou il ne veut surtout pas aller 🙂

Quand l’utiliser ?

Cet outil peut s’utiliser pour situations suivantes :

  • Réussir / améliorer un geste technique de quelques secondes
    • Ex : au tennis, un service / un ace sur le T
    • Ex : au golf, un swing parfait
    • Ex : en danse, au twirling baton, un mouvement technique
  • Préparer un moment clé qui dure quelques minutes
    • Ex : en équitation, un saut d’obstacle ou un parcours
    • Ex : au tennis, gagner le tie-break
    • Ex : au golf, réaliser le par au trou n°4
  • Se préparer pour un match, une épreuve ou une compétition qui dure plusieurs heures
    • Ex : au football, se voir gagner le match
    • Ex : au tennis, se voir en train de réussir un bon match
    • etc..

Les exemples peuvent être déclinés à l’infini sur tous les sports.

Ce processus peut vous aider dans votre perception de l’avenir, dans le développement d’apprentissage ou de capacité.

L’imagerie a aussi un impact sur les émotions.

La préparation mentale est souvent utilisée dans le sport. Mais chaque capacité mentale apprise auprès d’un coach peut servir aussi pour un travail qui touche la vie personnelle ou professionnelle.

Et si vous testiez maintenant ?

Plutôt que de me croire, je vous incite à tester pour en faire l’expérience. Il existe un exercice assez simple à faire pour prendre conscience de la puissance de cet outil.

**** EXERCICE – A VOUS DE JOUER ****

  1. On prend un repère
    • Se mettre debout : un bras le long du corps, l’autre tendu en face de vous, point fermé mais pouce en l’air. Comme ceci :

    • En laissant les pieds bien fixes sur le sol, vous allez faire une rotation avec votre bras / buste, comme ceci

    • Aller jusqu’au maximum de la rotation, sans bouger les pieds. Et prenez un repère visuel avec ce qui se trouve derrière votre pouce
    • Vous connaissez désormais votre souplesse sur ce mouvement ainsi que votre “maximum”
  1. On visualise
    • Cette fois, mettez les bras le long du corps
    • Fermez les yeux
    • Juste par l’imagination, vous allez imaginer cette rotation bras / buste. Important : le corps ne va pas bouger physiquement, c’est que dans la tête
    • Et comme on est dans l’imagination, vous allez imaginer que vous dépassez votre limite
    • Autorisez vous, dans votre tête, à dépasser énormément, au point de pouvoir faire un tour, voire deux !
    • Et oui, on est dans l’imagination on fait ce qu’on veut
    • Puis, rouvrez les yeux
  2. On fait un nouveau test
    1. Avec les yeux ouverts, une fois que vous avez visualisé
    2. Faites de nouveau le test physiquement et constatez…

Alors ? 🙂

Félicitations, vous venez de tester la puissance de l’imagination et de constater l’impact du mental sur votre corps.

Questions fréquentes :

  • Est-ce que ça marche en dehors du sport, pour les examens ou la prise de parole en public ?
    • Oui, il faut juste adapter l’imagerie en fonction des situations que vous souhaitez réussir. A combiner avec une technique de gestions des émotions (carré magique ou ancrage par exemple).
  • Est-ce que ça marche pour changer un geste : tennis, golf, twirling…
    • Bien-sûr ! Soit à partir d’un geste que vous avez vu, soit à partir d’un geste que vous imaginez, vous pouvez vous voir à la 1ere personne (de l’intérieur) ou à la 3e personne (comme filmé par une caméra). Cela peut faire l’objet d’un entraînement spécifique.
  • Oui mais moi je suis un peu “pas comme les autres”, l’efficacité doit être différente pour chaque individu ?
    • Hmm, honnêtement, ça fonctionne sur tout le monde. Dans tous les coachings que j’ai fait, je n’ai pas eu de problème. Ou alors, c’est que j’ai eu beaucoup de chance, vous croyez ? 🙂
    • Pour ceux qui ont les pensées qui les empêchent de se concentrer, l’utilisation d’une technique de concentration au préalable peut aider.