Mental au golf, 4 techniques efficaces pour faire progresser votre jeu

Le golf fait partie de ces sports ou la partie psychologique est très importante. Dans cette discipline comme dans d’autres, on entend souvent dire que le mental compte pour plus de 50% dans le résultat. Ces chiffres sont impossibles à vérifier et je pense que cela dépend du niveau. Pour autant, cela souligne l’importance de travailler cette facette qui est trop souvent mise de côté, sauf chez les joueurs de très haut niveau.

Une fois qu’on a dit ça, par quoi commencer ?

Pourquoi le mental est si important au golf ?

C’est un sport qui laisse beaucoup, beaucoup de temps pour réfléchir. Je pourrais même dire pour “ruminer”.

Par conséquent, les doutes, les questions, les émotions viennent encombrer notre esprit pendant ces phases d’attente.

De plus, c’est une discipline qui nécessite un haut degré de précision et de technique. le moindre petit grain de sable peut venir enrayer la machine. Surtout quand on sait qu’un écart de quelques millimètres, de quelques petits degrés au moment de la frappe, c’est au final plusieurs mètres ou dizaine de mètres d’écart sur un coup.

4 techniques pour faire progresser son mental

Voici 4 techniques de préparation mental à intégrer dans votre routine pour faire progresser votre jeu.

Que vous soyez compétiteur, professionnel ou simple joueur de loisir, ces outils vous aideront à progresser et à prendre plus de plaisir.

Travailler la visualisation le coup parfait pour améliorer la précision et éviter les obstacles

Visualisation et imagerie mentale

La visualisation, aussi appelé imagerie mentale est une technique qui permet de se voir en train de réaliser le coup parfait.

Le simple fait de s’imaginer réussir, favorise la réussite. Cela active les neurones miroirs et cela donne à votre corps la “direction” à adopter. En gros, quand vous visualisez, vous dites à votre cerveau “ça va se passer comme ça”.

La technique est simple, visualiser votre coup, imaginez le (yeux fermés ou ouverts) pour le rendre possible.

Cet outils est aussi très efficace sur les coups difficiles, avec des plans d’eau ou bunkers à éviter. Cela permet d’imaginer la balle aller au bon endroit, plutôt que d’imaginer les pires scénarios du type “je vais encore finir dans le bunker”.

Apprendre à gérer ses émotions

Voici une notion qu’on entend à toutes les sauces, mais au final personne ne nous explique comment faire !

Il y a deux axes de travail possible :

  • se programmer une émotion utile / positive
  • sortir d’une émotion négative

Dans le premier cas, on est dans une démarche pro-active. On va chercher la bonne émotion, le bon état d’esprit pour réaliser des bons coups.

Dans le deuxième cas, on est dans un état d’esprit négatif et on veut en sortir. Cette émotion négative peut être due à un mauvais coup, à un terrain mal entretenu qui vous agace, à des joueurs trop lents, à des soucis dans votre vie personnelle ou professionnel.

Deux techniques sont parfaites : le carré magique ou les ancrages

Quelques mots sur les ancrages

Un ancrage est une association entre un stimulus (un geste par exemple) et une émotion. Notre cerveau fonctionne par association.

Nous avons tous des ancrages sans le savoir (madeleine de Proust ou expérience de Pavlov).

En quelques étapes, vous pouvez vous créer volontairement des ancrages efficaces pour le golf. Autrement dit, vous pouvez vous programmer pour qu’un geste particulier vous fasse monter une émotion choisie. Comme une télécommande !

Intéressant, non ?

Digérer ses échecs

Cette technique est en lien aussi avec la précédente. Il arrive temps en temps (ou souvent selon son niveau) de ne pas faire le score qu’on aurait souhaité. Pire, de rater un coup facile.

Et là, rien de pire que se ressasser ce mauvais moment. Comme vous ruminez, au lieu de louper un seul coup, la réussite se met à vous fuire… Vous vous mettez dans une spirale négative qui provoque une série de coup moyen voir mauvais.

Dans ce cas, rien de tel que la technique de nettoyage. Cela va chasser les pensées et évacuer la colère, la frustration etc…

Pendant que vous vous dirigez vers votre balle, faites plusieurs cycle de respiration comme suit :

  • à l’expiration : évacuer le coup, les pensées, la colère etc…
    • comme si ça pouvait “sortir de votre tête et de votre corps”
  • à l’inspiration : reprennez le bon état d’esprit, la bonne “énergie”, le bon “feeling”
    • comme si vous pouviez faire le plein de tout ça

La concentration et la canalisation des pensées

Dernier point, la canalisation des pensées et la concentration. Les deux vont de pairs et sont d’une importance capitale pour les golfeurs.

Il existe plein de techniques. La plus simple est la technique de la langue sur le palais.

Entraînez-vous à la maison :

  • coller votre langue sur le palais
  • portez votre attention à ça, rien qu’à ça
    • à la sensation de la langue qui touche le palais
    • à la place que prend la langue dans la bouche
  • le fait d’immobiliser la langue, qui est l’organse de la parole, ralentit puis coupe les pensées

Quelques conseils :

  • si ça marche pas du premier coup :
    • c’est jusque parce que c’est comme votre swing. Ça se travaille un peu avant de maîtriser totalement ! Surtout si vous êtes habitué à mouliner des pensées sans jamais s’arrêter. Alors jouez le jeu, prenez le temps de dresser votre esprit sans lui taper dessus…
  • pour avoir voir l’impact des techniques sur un résultat en compétition, prenez d’abord le temps de le travailler à l’entraînement puis de les intégrer dans votre routine.