La préparation mentale pour le sport

On parle souvent de motivation, d’un joueur qui n’a pas le mental ou qui n’a pas « envie ». La préparation mentale d’un sportif va bien au delà de ça. A l’instar de la préparation physique, pour être au top il faut un travail précis en s’adaptant aux spécificités de votre sport et à votre personnalité.

La préparation mentale, pour quoi faire ?

Il existe de nombreux modèles de préparation à la performance. Pour la préparation mentale, mes deux préférés sont celui de R. Dilts et celui de Christian Target.

Selon la modélisation de Christian Target, il existe 7 pôles de compétences, avec un socle de préparation constitué de 3 éléments :
Modele_ChristianTarget_400JPG

La préparation mentale peut donc toucher un ou plusieurs de ces éléments.

Comment se déroule une préparation mentale

Quand on voit ce modèle, on peut se dire que la préparation va être longue. Pas forcément !

En tant que préparateur mental, je vous propose d’aller d’abord à l’essentiel. Pour être performant à court terme, je vais vous faire travailler en priorité les 20 % qui peuvent vous permettre d’obtenir 80% des résultats. Le reste vient ensuite quand le temps le permet.

L’approche est différente si la préparation se fait en collectif ou en individuel.

Suivi individuel par un préparateur mental

Concrètement comment on fait ? Ça commence par un échange entre vous et moi pour comprendre :

  • Qui vous êtes
  • Quels sont vos objectifs
  • Qu’est ce qui vous empêche d’atteindre vos objectifs pour le moment
  • De quoi vous avez besoin pour atteindre ces objectifs
  • etc…

A partir de ces quelques questions, on se rend compte sur quel niveau on va commencer la préparation (cf modèle ci-dessus).

Une fois le travail identifié, on passe à l’action. On se focalise sur les points essentiels avec les outils les plus adaptés pour travailler vos habilités mentales.

La préparation se fait souvent sur plusieurs semaines (ou plusieurs mois si le timing le permet) avec un suivi régulier. Pendant et après chaque séance, je vous demande de tester le travail effectué ! Il est impératif de valider que le travail a fonctionné. Si le résultat n’est pas satisfaisant, on renforce, on complète, on modifie.

En savoir plus sur le coaching individuel

Préparation de groupe, en club ou association

Pour les groupes, l’approche est différente. La préparation mentale se fait soit pendant une journée complète et intensive soit sous forme de soirées tous les 15 jours ou tous les mois.

Les thèmes abordés sont adaptés aux participants.

En savoir plus sur le coaching de groupe

En individuel ou en groupe, une partie de la préparation est consacrée à l’apprentissage d’outils pour être autonome dans la gestion de vos habiletés mentales.

La préparation mentale : pour qui ?

Faire appel à un préparateur mental est utile pour tout type de sportif souhaitant progresser :

  • niveau : amateur, semi-pro, professionnel
  • âge : à partir de 12 ans

La préparation mentale vient toujours se positionner en complément de la préparation physique et de l’entrainement technique. Donc, pour un maximum de cohérence, je demande souvent à être mis en contact avec les entraîneurs.

Coaching mental, pour quels sports ?

En tant que préparateur mentale, j’interviens sur tout type de sport :

  • individuel : tennis, golf, tirs (carabine, pistolet, tir à l’arc…), équitation, badminton, squash, judo et sports de combat, natation, athlétisme, tennis de table, cyclisme / Vtt…
  • collectif : football, rugby, handball, volley, basket etc

Quelques exemples concrets


Prenons des exemples de préparation effectuée auprès de sportifs (certaines informations ont été modifiées pour préserver la confidentialité) :

  • Aurélien joue au golf. Il est excellent à l’entrainement mais pas en compétition. Il cherchait un préparateur mental pour travailler la confiance en lui. Pendant la préparation, nous avons remarqué que sa concentration était totalement aléatoire et qu’il avait des pensées incessantes et négatives. Aussi, il lui arrivait souvent de péter les plombs lorsqu’il ratait un coup « facile ».
    • Préparation mentale effectuée : travail principal sur les émotions et l’estime de soi. Puis, nous avons vu les techniques pour se concentrer avant un trou et se remobiliser après un mauvais coup.
    • Résultats constatés  : le travail sur la concentration et sur les pensées ont eu des résultats immédiats. Aurélien garde son caractère bien trempé mais ses émotions sont bien mieux canalisées et ne le gênent plus. A l’heure ou j’écris ces lignes, ses résultats en compétition continuent de s’améliorer.
  • Jeremy fait du tennis. Il est très bon techniquement mais il lui arrive parfois de perdre ses moyens dans les matchs serrés ou lorsque les enjeux commencent à être importants (gros tournois, finale ou demi-finale). Il aborde souvent ses matchs avec la boule au ventre. Il souhaite donc arrêter de subir la pression avec l’aide d’un préparateur mental.
    • Préparation mentale effectuée : gros travail sur l’estime de soi et les émotions.
    • Résultats après préparation  : beaucoup moins de pression avant les matchs. Et sur les matchs importants, il applique les techniques apprises pour évacuer la pression.
  • Jérôme est judoka de haut niveau. Il s’était gravement blessé un an avant notre rencontre. Les médecins disaient que tout était revenu dans l’ordre mais lui ne se sentais pas comme avant et avait du mal à retrouver son niveau, ses sensations et la « gagne ».
    • Préparation mentale effectuée : travail pour digérer totalement la blessure et la mettre définitivement au passé. Puis, retrouver les sensations et la confiance en son corps en divisant son gros objectif en petites étapes plus accessibles.
    • Résultats après préparation : le niveau est de retour, la confiance en lui est au top et il a même revu ses objectifs à la hausse
  • Sam fait du tir à la carabine. Il souhaite développer ses habilités mentales et apprendre l’auto-hypnose
    • Préparation mentale effectuée : apprentissage de l’hypnose, des phénomènes hypnotiques et de la PNL
    • Résultats après préparation: il se sert presque tout le temps des techniques dans ses séquences de tir (concentration, focalisation, création d’un canal de visée etc…). Les progrès sont réels même si son objectif en championnat de France n’a pas été totalement atteint cette année.
  • Aurélia est capitaine d’une équipe amateur de rugby. Lorsque les compétitions arrivent, elle éprouve des difficultés pour dormir jusqu’à 15 jours avant. De plus, elle veut tellement gagner et faire de son mieux qu’elle se met une pression énorme qui la stresse. La relation avec son entourage est tendue. Pendant les matchs à enjeux forts et lorsque l’équipe est en difficulté, Aurélia se met la pression et met la pression à toutes ses coéquipières.
    • Préparation mentale effectuée : à plusieurs niveaux. Sur le côté énergie pour retrouver le sommeil, baisser le stress et retrouver un bon équilibre. Un complément sur l’estime de soi pour se mettre moins la pression. Ces points ont été résolus grâce à la préparation et au développement de ses habiletés mentales. Sa communication auprès de son entourage et ses coéquipières s’est améliorée par la suite.
  • Vincent a la quarantaine et envisage de faire son premier marathon. Sa préparation physique est au top. Il est ultra motivé mais il a peur du fameux mur des 30 km. Il s’inquiète de la gestion de la douleur.
    • Préparation mentale effectuée : difficile de classer les séances dans le modèle. Nous avons travaillé sur ses croyances limitantes, sur l’énergie et sur la gestion de la douleur en développant ses habiletés mentales avec l’auto-hypnose
    • Résultats après préparation : Vincent a réussi son challenge et a pris beaucoup de plaisir
  • Farid est un jeune joueur de football. Il est très talentueux et aimerait passer pro. Il a des qualités techniques indéniables mais déteste la préparation physique. Il néglige souvent cette phase ce qui mal vu par le staff et lui cause des soucis de performance sur les fins de matchs.
    • Préparation mentale effectuée : beaucoup sur la motivation pour la mettre au service de la préparation physique. Un peu de travail sur la connaissance de soi qu’on pourrait classer à la fois dans la motivation et dans l’estime.
    • Résultats après préparation : Farid va beaucoup plus facilement aux entraînements physiques. La connaissance de soi l’a énormément aidé dans sa scolarité et sa relation avec les autres.